Jean Vanier, le fondateur de Foi et Lumière nous a quittés.

« Le besoin le plus fondamental de l’être humain, c’est la rencontre » Jean Vanier, lors du pèlerinage Foi et Lumière en mai 2012 à Lourdes.
Jean Vanier
Fondateur de Foi & Lumière

Foi et Lumière est une association née d’un pèlerinage à Lourdes en 1971, à l’initiative de Jean Vanier et Marie-Hélène Mathieu, en réponse à l’appel de deux enfants ayant un handicap mental et de leurs parents. Avec Foi et Lumière, ces deux fondateurs ont cherché à montrer comment la personne handicapée peut, dans sa faiblesse, appeler à la tendresse, à la fidélité, à l’écoute et à la foi. Il existe aujourd’hui 50 000 membres dans plus de 1548 communautés réparties dans 81 pays.

Hommage du recteur de Lourdes, P. André Cabes

Jean Vanier, un homme de haute taille, impressionnant de tendresse et de bonté. Un grand homme en humanité: un grand homme de la taille de Bernadette, capable d’aimer les petits, de s’abaisser jusqu’à leur laver les pieds, jusqu’à apaiser leur cœur. Un grand homme de la race de Jésus, d’un Dieu qui partage sa vie, et nous met sur le chemin du vrai bonheur. A Lourdes même nous pourrions oublier, rejeter les plus petits. Foi et Lumière les a remis au cœur de notre cœur. Merci, Jean, de nous accompagner encore. « Heureux, vous les pauvres, vous nous faites goûter le Vie du Royaume. »
 
Père André Cabes Recteur du Sanctuaire de Lourdes

Jean Vanier, ambassadeur de la tendresse de Dieu

« La vraie paix implique davantage qu’une acceptation polie de ceux qui sont différents.
Elle implique de les rencontrer, de les apprécier, d’apprécier leur culture et de créer des liens avec eux. »
 
Pour Jean Vanier: “l’opposé de la violence, ce n’est pas la non-violence, c’est la tendresse”.
La tendresse, c’est toucher avec respect l’âme de l’autre. Il nous a enseigné cette posture du cœur, pour pouvoir approcher, avec humilité et beaucoup de délicatesse, tous les êtres blessés. Spécialement ceux qui sont humiliés. Par le témoignage de sa vie, Jean nous entraine sur le chemin du “sacrement de la rencontre”.
 
A Lourdes, nous nous mettons à l’école de Jean, qui nous invite à ne pas faire des personnes avec un handicap un objet de notre charité.  Elles sont missionnaires, avec cette capacité qui leur est propre de changer nos regards et nos cœurs.
 
Martine Diallo
Responsable de la Fondation OCH à Lourdes.

À Lourdes, avec Jean-Paul II, Jean Vanier a prié les mystères lumineux

Le 16 octobre 2002, Jean-Paul II a invité, dans sa Lettre apostolique sur le Rosaire, à contempler le jeudi les cinq « Mystères de la Lumière » : le baptême de Jésus, les noces de Cana, la prédication de Jésus, la Transfiguration de Jésus et l’institution de l’Eucharistie, qui s’ajoutent aux Mystères joyeux, douloureux et glorieux.

Le 15 août 2004 après-midi, durant le pèlerinage de Jean-Paul II à Lourdes, les mystères étaient commentés par l’évêque de Tarbes et Lourdes, Mgr Jacques Perrier et Jean Vanier, le fondateur de l’Arche, qui proposait pour chaque mystère une prière émouvante.

La fragilité ne détruit pas notre humanité, elle la révèle

Lire l’article du Figaro du 8 mai 2019

Le figaro - 8 mai 2019