Jean-Paul II à la Grotte

Vous êtes ici

Les papes et Lourdes

Jean-Paul II à la Grotte

Jean-Paul II à la Grotte, par sanctuaire

Un lien tout particulier unit Lourdes aux successeurs de Pierre à cause du nom de la Vierge : "l’Immaculée Conception". Le dogme avait été proclamé à Rome le 8 décembre 1954, non sans que le pape Pie IX ait consulté tous les évêques du monde et les facultés de théologie. Dans une lettre au pape datant de 1873, Bernadette, devenue Sœur Marie-Bernard, écrit : "En réfléchissant, je me dis que la Sainte Vierge est bonne. On dirait qu’elle est venue confirmer la parole de notre Saint-Père." En 1874, il donne à ce qui s’appelait encore la "chapelle Notre-Dame de Lourdes", le titre de basilique. Le pape Pie IX est représenté au-dessus de la porte d’entrée de la Crypte. Il a été béatifié en l’an 2000.

 

  1. Léon XIII (1878-1903) autorise les prières et les lectures d’une messe et d’un office propres en l’honneur de Notre-Dame de Lourdes (1890) : c’est la messe célébrée le 11 février. Il fait construire une grotte de Lourdes dans les jardins du Vatican. Le pape Léon XIII est représenté par une mosaïque sur le côté gauche de la façade de l’Immaculée Conception.
  2. Pie X (1903-1914) agrandit et embellit la grotte du Vatican. Il étend à l’Église universelle la messe et l’office du 11 février. Il proclame Lourdes comme « le plus glorieux des trônes eucharistiques dans l’univers catholique ». Il a été canonisé en 1954. Le médaillon qui le représente se trouve au-dessus du portrait de Pie IX.
  3. Benoît XV (1914-1922) est le premier pape à être venu à Lourdes, avant son élection : en 1913, il a présidé le pèlerinage national italien, comme le fera son successeur, le pape Pie XI (1922-1939), en 1921. C’est sous son pontificat qu’eurent lieu la béatification (1925) et la canonisation (1933) de Bernadette. Pour la canonisation, le pape choisit la fête de l’Immaculée Conception, le 8 décembre.
  4. Pie XII (1939-1958), le cardinal Pacelli, Secrétaire d’État, futur pape Pie XII (1939-1958), sera l’envoyé spécial de Pie XI pour la clôture du Jubilé de la Rédemption en 1935. Pendant trois jours et trois nuits, des messes sont célébrées à la Grotte. Le pape approuvera la construction de la basilique Saint-Pie X, dont l’achèvement fut laborieux. Pour le centenaire des Apparitions, il écrira une lettre encyclique où il parle de Lourdes comme d’une "nouvelle effusion de l’Esprit Saint." En 1958, quelques mois avant sa mort, il envoie le cardinal Roncalli pour la consécration de la basilique et, par la radio, le jour de l’inauguration, il s’adresse aux pèlerins. On dit que, si ce n’était son état de santé, il serait peut-être venu à Lourdes pour la célébration du Centenaire. Il meurt le 9 octobre 1958. Le monde lui rend hommage avant que la polémique ne s’acharne contre lui. Il est représenté sur la façade de l’Immaculée Conception, du côté droit.
  5. Jean XXIII (1958-1963) avait été nonce en France après la Seconde Guerre mondiale. Il connaissait bien Mgr Théas, l’évêque de Tarbes et Lourdes, qui durant la guerre avait pris des positions courageuses sur la déportation des Juifs. En 1958, Mgr Roncalli était patriarche de Venise quand le pape Pie XII l’envoya pour la consécration de la basilique Saint-Pie X. Il a été béatifié en l’an 2000, en même temps que Pie IX. Ses deux successeurs, Paul VI (1963-1978) et Jean-Paul Ier (1978) avaient, évidemment, été pèlerins de Lourdes avant leur pontificat. La nouveauté avec les papes Jean-Paul II et Benoît XVI, c’est qu’ils sont venus comme papes. Le 13 mai 1981, le pape Jean-Paul II avait manqué d’être assassiné. Il ne put participer au Congrès eucharistique qui se tint à Lourdes au mois de juillet suivant. Mais, en 1983, il vint à Lourdes pour fêter le 15 août. La veille au soir, à la fin de la procession, il dénonça en termes précis toutes les atteintes aux libertés religieuses. Aucun État n’était nommé mais beaucoup se sentirent visés. Six ans plus tard, le Mur de Berlin tombait.
  6. Jean-Paul II (1978-2005) est venu à Lourdes en tant que pape d'abord en 1983 puis pour le 15 août 2004. Cette année-là marquait le 150e anniversaire du dogme de l’Immaculée Conception. Le pape a tenu à le célébrer à Rome, puis à Lourdes, en réponse à la petite phrase de Bernadette : "On dirait qu’elle est venue confirmer la parole de notre Saint-Père." Le pape, très affaibli, impressionna par sa prière et son humilité. Ce fut son dernier pèlerinage en dehors de l’Italie.
  7. Benoît XVI (2005-2013), contre toute attente, peu après son élection, fit connaître son intention de se rendre personnellement présent durant les fêtes marquant le 150e anniversaire des Apparitions. Ce qu’il fit, du 13 au 15 septembre 2008. Le pape suivit le Chemin du Jubilé à travers la ville et, sur les trois jours, rassembla trois à quatre cent mille personnes pour des temps de prière qui l’impressionnèrent lui-même par leur recueillement.
  8. François (depuis 2013) a exprimé le souhait de venir un jour à Lourdes... Jorge Mario Bergoglio, né le 17 décembre 1936 à Buenos Aires, est un homme d'Église, actuel évêque de Rome et, selon la tradition, 266ᵉ pape de l’Église catholique sous le nom de François, depuis son élection le 13 mars 2013.