Saint Joseph, patron des pères de famille

Publié le 18 mars 2022 - 15:54

Au Moyen Âge, les pays catholiques honoraient les papas le 19 mars, jour de la Saint-Joseph. Ce dernier est le père de Jésus et il est considéré comme le patron des pères de famille.

Le doux saint Joseph, le père nourricier, le père éducateur, reste un modèle pour tous les pères de la terre, tant au niveau de Jésus que de la sainte Famille. La fête des pères n’est pas une célébration particulièrement récente. Certains pays européens – comme l’Espagne, l’Italie, le Portugal – ont gardé l’habitude de célébrer les pères à cette date. D’autres – tels que la France, le Canada, le Royaume-Uni – ont en revanche adopté la tradition venue des États-Unis, qui consacrent le troisième dimanche de juin aux papas.

Bernadette et saint Joseph

En 1866, dans le couvent où Bernadette Soubirous vient de prendre l’habit des religieuses de la charité de Nevers, on surprend un jour la jeune novice en train de réciter le chapelet, agenouillée devant une statue de Saint Joseph !
– Vous avez une distraction, lui dit une sœur !
– La Sainte Vierge et Saint Joseph sont parfaitement d’accord, et au ciel, il n’y a pas de jalousie ! répond Bernadette.
François Soubirous, le père de Bernadette, meurt le 4 mars 1871 et nous savons l’importance qu’il avait pour sa fille. Il était, dira Bernadette, « celui que j’avais de plus cher au monde ». C’est à ce moment que Bernadette réalise que Saint Joseph est en quelque sorte devenu son père spirituel. Elle en fera confidence au mois d’août 1872. Elle est à l’infirmerie et elle dit à celles qui se trouvent là :
– Soyez bien sages, je vais faire une visite à mon père…
– Votre père ?
– Vous ne savez donc pas que, maintenant, mon père, c’est Joseph ?
Désormais, dira Bernadette, « Joseph est mon père et le patron de la bonne mort ». Elle retrouve en Joseph son père de la Terre qui n’est plus avec elle. Et elle dit que ce père lui est apparu à un moment de sa propre vie, « maintenant et jusqu’à l’heure de la mort. »

« Aujourd’hui encore, nous avons des motifs permanents de recommander chaque personne à saint Joseph », écrivait Jean-Paul II en 1989 dans la lettre apostolique Redemptoris custos sur ce grand saint. La solennité de l’époux de la Vierge Marie et père nourricier de Jésus, le 19 mars, est une bonne occasion de tourner nos regards vers Joseph le juste.

Prière à St Joseph


« Je vous salue, Joseph,
Vous que la grâce divine a comblé.
Le sauveur a reposé entre vos bras et grandi sous vos yeux.
Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus,
l’enfant divin de votre virginale épouse est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,
priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,
et daignez nous secourir à l’heure de notre mort.

Amen. »

L’unique parole dont on peut affirmer avec certitude que Joseph l’a prononcée, c’est : « Jésus ». Car c’était à lui que revenait la mission de nommer l’enfant. Une seule parole, une seule paternité. Le doux saint Joseph, le père nourricier, le père éducateur, reste un modèle pour tous les pères de la terre, tant au niveau de Jésus que de la sainte Famille.