23èmes Journées Internationales Saint François de Sales à Lourdes, du 30 janvier au 1er février 2019

Internationales, avec des professionnels de près de 30 nationalités, les Journées Saint François de Sales permettent des échanges et des rencontres exceptionnels entre journalistes des médias catholiques, éditeurs et responsables de la communication de l’Église, sous le regard de saint François de Sales, patron des journalistes. En 2019, la cité mariale reçoit pour la seconde fois ces journées dont le thème est « Journalisme et convictions ».

23èmes Journées Internationales Saint François de Sales à Lourdes, du 30 janvier au 1er février 2019

Cette année encore, du 30 janvier au 1er février, ces journées sont coorganisées par le Secrétariat pour la communication du Saint-Siège, la Fédération des Médias Catholiques et Signis. Elles auront ainsi une dimension internationale exceptionnelle et permettront des rencontres et des échanges uniques. Le Prix Jacques Hamel sera remis par le cardinal Pietro Parolin, en présence de Roselyne Hamel, la sœur du prêtre assassiné.

« Journalisme et convictions »

François Ernenwein, coordonnateur des Journées, présentera ces rencontres qui accueilleront notamment Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes ; Jean-Marie Montel, président de la Fédération des Médias Catholiques ; Helen Osman, présidente de Signis Monde ; Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la Communication du Vatican.
Le mercredi 30 janvier, les participants pourront approfondir leur connaissance de l’histoire des apparitions de Lourdes grâce à la projection d’un film sur le message de Lourdes et à une visite accompagnée dans le sanctuaire et les lieux de vie de Bernadette Soubirous.

Nous vous présentons ci-après un avant-programme, arrêté au 8 janvier 2019 et susceptible de compléments et de modifications.

A 15h45, une messe, présidée par Mgr Nicolas Brouwet, ouvrira véritablement ces journées.
Le thème choisi, « Journalisme et convictions », permettra aux journalistes de redire les fondements mêmes de leurs engagements.

A 17h, dans l’hémicycle Sainte-Bernadette, à partir d’un message vidéo, Jean Vanier portera son regard sur la presse chrétienne et dira l’urgence de conjuguer convictions et ouverture.
L’assemblée pourra ensuite suivre les échanges entre Helen Osman, présidente de Signis World Catholic Association for Communication (Etats-Unis) et François Euvé, directeur de la revue Etudes, sur les questions : Dans le champ des convictions, peut-on se passer d’un absolu ou bien faut-il se résigner à vivre dans un monde où les repères existentiels individuels et collectifs sont brouillés ?

A 18h45, le Père André Cabes, recteur du Sanctuaire, et Klaus Nientiedt, rédacteur en chef du Konradsblatt (Fribourg-en-Brisgau, Allemagne) répondront aux questions : Dans l’Église, comment vivre une pluralité de convictions ? Quelle est la part de l’interprétation dans les débats et la pastorale ?

A 20h, avec Dominique Potier, député socialiste de Meurthe-et-Moselle (France), et Daniel Bougnoux, philosophe, l’auditoire pourra évaluer le rôle des convictions dans la culture, l’éducation et leur nécessaire présence dans une démocratie.

Famille, école et politique

Le jeudi 31 janvier, ouvert par une messe présidée par Mgr Norbert Turini, évêque de Perpignan-Elne, est tout aussi riche d’échanges et débats sur l’exploration en différents lieux de la société autour des convictions : famille, école et politique, avec Anne Muxel, politologue, et le Père Nigel Barrett, de l’archidiocèse de Bombay (Inde).

En fin de matinée, ce sont le Professeur Alain Bentolila, linguiste, et le Père Walter Chikwendu Ihejirika, professeur l’Université de Port-Harcourt (Nigeria), président de Signis Afrique, qui animeront le débat « Ecole et convictions. Quel débat à l’école ? ». Ils seront suivis de Paul Piccarreta, directeur de la revue Limites, et Bernard Perret, socio-économiste qui proposeront des issues à la tentation de la radicalité pour lutter contre le statu quo.

L’après-midi, des ateliers de réflexion et de partage pour les journalistes, les communicants et les commerciaux favoriseront des rencontres plus spécifiques.

Un grand Témoin

A partir de 18h30, Jean Birnbaum, rédacteur en chef du Monde des livres, auteur d’une étude sur les dégâts provoqués par le refus de prendre en compte le facteur religieux dans le champ politique, aidera à réfléchir sur les conséquences de ce « silence religieux » et donnera des pistes pour en sortir.

En soirée, présentation du spectacle musical « Bernadette de Lourdes », qui sera donné dans la cité mariale, à l’espace Robert Hossein, dès le 1er juillet 2019.

Le cardinal Pietro Parolin remet le prix Jacques Hamel 

Le vendredi 1er février, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint Siège, célébrera la messe à partir de 7h30, et remettra ensuite le « Prix Jacques Hamel », en présence de Madame Roselyne Hamel, sœur du Père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet 2016 par deux terroristes, à Saint-Etienne-du-Rouvray (France).

Le 26 janvier 2018, à Lourdes, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'État du Saint-Siège, a remis le premier prix Jacques-Hamel à Samuel Lieven, pour son reportage sur « les convertis du 13 novembre », en présence de Roselyne Hamel, la sœur du prêtre assassiné.

La matinée se poursuivra avec les conseils en marketing du blogueur Erwan Le Morhedec, avocat, plus connu sous le pseudonyme de Koz, et du sociologue Jean-Marie Charon.

A partir de 11h, Guillaume Tabard, rédacteur en chef et éditorialiste politique au Figaro et le Père Jean-Paul Sagadou, délégué provincial de l’Assomption pour l’Afrique de l’Ouest, démontreront que tous les médias ont des convictions, plus ou moins explicites.

Et pour finir, Gilles Vanderpooten, directeur de Reporters d’Espoirs, et Michel Zanzucchi, éditorialiste à Avvenire (Italie), donneront des pistes et des amorces de réponses pour des lignes éditoriales plus musclées porteuses de solutions, pour un journalisme constructif.

Père Jacques Hamel

Lisez tout le programme et découvrez la richesse de ces rencontres. Une traduction simultanée de qualité en 3 langues (français, anglais et italien) permettra à tous de suivre de manière efficace les travaux.

Lien pour vous inscrire en ligne : https://evenement.otrement.info/

Contact : federation@medias-catholiques.fr
01 74 31 68 98