Une marche en avant pour faire reculer le cancer

Albert de Ghellinck (Noorderwijk) et Gust Van Rooy (Oelegem) se sont rencontrés en 2016, à l’occasion d’un pèlerinage marial. Pourquoi vont-ils à Compostelle cette année ? Gust y est déjà allé à pied en 2014. Il avait fait cette promesse à son épouse, qui est décédée d’un cancer à la clinique universitaire d’Anvers (UZA, Belgique) il y a sept ans. Maintenant, Gust souhaite refaire le chemin, partant cette fois-ci de la cathédrale d’Anvers qui est dédiée à la Sainte Vierge. Albert, étant guéri d’un cancer (non-Hodgekin), connaît très bien les graves conséquences de cette maladie. En 2005, il a passé sept mois au service d’hématologie (UZA) pour son traitement. Partis le 2 avril d’Anvers, les deux pèlerins espèrent arriver à Compostelle le 10 août prochain. Vous pouvez les suivre sur leur page Facebook.