Bienvenue au Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Dimanche 11 novembre, dans le cadre du centenaire de l’Armistice, les cloches du diocèse de Tarbes et Lourdes sonneront à 11h pendant 11 minutes.

Le 11 novembre 2018, le diocèse de Tarbes et Lourdes s’associe à la commémoration de l’armistice signé le 11 novembre 1918, il y a cent ans.

« Nous ferons sonner les cloches de nos églises à la volée, à 11h, pendant 11 minutes. »
Mgr Nicolas Brouwet
Evêque de Tarbes et Lourdes

«  Nous prierons pour ceux qui ont généreusement donné leur vie pour la défense de leur patrie, de leur pays, de leur terre et de leur liberté. Nous prierons aussi pour la Paix, pour que nous ne connaissions plus jamais la guerre, ni en France, ni ailleurs.
La société que nous voulons bâtir est une société de Paix. Il est important de faire sonner les cloches de nos églises pour le rappeler. » Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes.

Symboles de la liesse qui envahit les rues il y a 100 ans, les cloches rappellent la joie des Français suite à la signature de l’Armistice. À noter que cette année, le 11 novembre tombe un dimanche. Une occasion encore plus belle pour toutes les communautés chrétiennes de prier pour la paix.

Lien vidéo Mgr Brouwet : Lire la vidéo

Deux expositions à découvrir à partir du 11 novembre
à Tarbes, Lourdes et Argelès-Gazost.

Présentée par le service des Archives et du Patrimoine du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes à la Galerie Sainte-Véronique
Exposée à la maison diocèse Saint-Paul de Tarbes Au centre-ville d'Argelès-Gazost par le service des archives et du Patrimoine du diocèse

De nombreuses plaques commémoratives des soldats morts pour la patrie au cours de la première guerre mondiale de 1914-1918 se trouvent dans les églises du diocèse. Trois sont d’ailleurs inscrites
Monuments Historiques depuis 2003 : celle de St Lézer, de Tostat et de Salles-Argelès.
Le service des Archives et du Patrimoine du diocèse de Tarbes et Lourdes en a d’ailleurs
lancé le recensement dans le diocèse. Les panneaux de cette exposition en sont une évocation, non exhaustive. Ces objets sont des témoignages et des souvenirs de ce conflit meurtrier. Ils rendent hommage aux nombreux morts de nos communautés. Nous avons souhaité les mettre en valeur, afin de sensibiliser les différents partenaires à leur préservation et à leur entretien, mais également
pour participer à une démarche de Paix. « Le croyant est fondamentalement quelqu’un qui fait mémoire » Pape François, Evangelii gaudium, 13.

Si vous avez connaissance de pièces complémentaires, n’hésitez pas à contacter :
pascale.castillo@lourdes-france.com

etre-prisonnier-civil-au-camp-de-garaison-hautes-pyrenees-1914-1919-carnet-de-photographies
Etre prisonnier civil au camp de Garaison, Hautes-Pyrénées, 1914 – 1919 Un ouvrage récent, publié par les éditions Cairn, apporte un éclairage inédit sur le seul camp d’internements pour civils dans les Hautes-Pyrénées.

Durant la Première Guerre mondiale, la France considéra les Allemands, les Austro-Hongrois, les Ottomans, les Bulgares présents sur son sol comme ennemis. Ils furent concentrés dans des camps dont celui de Garaison installé dans l’ancien couvent et établissement scolaire des Missionnaires de l’Immaculée Conception.
L’ouvrage se présente comme un carnet de photographies issues d’un fonds tout à fait exceptionnel et très peu connu. Les clichés évoquent les conditions de vie des internés souvent accompagnés de conjoints, enfants ou parents. Garaison est un camp de familles. Ne manquez pas de découvrir ce témoignage émouvant qui rend hommage à ces enfants, ces femmes et ces hommes dont la guerre a bouleversé la vie en raison de leur nationalité.

Disponible en librairie ou à la maison diocésaine de Tarbes et Lourdes
pascale.castillo@lourdes-france.com

Rencontre avec les auteurs :

Jeudi 8 novembre, 20h15
Hôtel Brauhauban, Salle Jules Laforgue
Organisée par l’association Tarbaise Libre et Rencontres