La crue du 13 juin 2018

Le crucifix de la Grotte évacué le 13 juin 2018

Après la crue d’octobre 2012 (3,49m) et celle de juin 2013 (4,75m), la Grotte de Lourdes s’est à nouveau retrouvée sous les eaux. Mais dans des proportions moindres (2,91m). C’est la troisième fois en six ans.

La crue du 13 juin 2018

Le matin de la  crue

Au Sanctuaire de Lourdes, avant le lever du jour du mercredi 13 juin 2018, le Gave de Pau avait atteint le seuil symbolique d’une hauteur d’eau de 2,50 mètres. Pour faire face à l’inondation en cours de la Grotte des apparitions, dès 3h dans la nuit, les personnels de sécurité et les personnels techniques du Sanctuaire s’étaient déployés sur le site. Objectif premier : prendre soin de la Grotte tout en assurant la protection de la source, avec la mise en en place du système anti-crue, constitué de boudins remplis d’eau superposés les uns sur les autres jusqu’à la hauteur voulue. Image émouvante : le transfert vers la basilique Notre-Dame du Rosaire du crucifix de la Grotte.

Le pic de 12h55

Le Gave de Pau a continué de déborder dans le Sanctuaire. Le pic de crue a été enregistré à 12h55, à une hauteur de 2,91m. Puis le niveau de l’eau a commencé de descendre.

Réouverture de la Grotte le lendemain à 20h45

Employés et bénévoles du Sanctuaire se sont mis au travail pour nettoyer le site. Grâce à leurs efforts conjugués, la Grotte a pu rouvrir le soir du 14 juin, à 20h45. La procession mariale aux flambeaux est partie exceptionnellement de la Grotte pour marquer l’événement et rendre grâce pour le bon dénouement des événements : il n’y a eu aucun dégâts. A la Grotte, l’évêque de Tarbes et Lourdes, Mgr Nicolas Brouwet, a tenu à remercier les bienfaiteurs et donateurs  qui ont permis au Sanctuaire, par leur générosité, de se doter d’équipements anti-crue qui ont pu être déployés avec efficacité. Il a aussi tenu à remercier les employés et bénévoles qui se sont activés durant ces dernières 48 heures, en finissant par les pèlerins qu’il a remerciés pour leur grande patience.