Sainte Bernadette dans le Tarn-et-Garonne

Publié le 16 septembre 2021 - 08:18

Le Sanctuaire de Lourdes propose aux diocèses d’accueillir les reliques de sainte Bernadette. En septembre, c’est Montauban qui les a reçues.

La joie, note dominante

Du 8 au 12 septembre, dans le diocèse de Montauban, la vénération devant les reliques de sainte Bernadette s’est élevée dans le cadre de la traditionnelle semaine mariale du Sanctuaire Notre-Dame de Livron.

Chaque Mission Notre Dame de Lourdes est unique… Bien encadrés par le Père Serge Solignac, responsable des Baladins de l’Evangile, et Mme Martine Salomon, directrice diocésaine des pèlerinages, avec les chapelains de Lourdes, les Pères Michel Baute et Jean-Marcel Rossini, accompagnés de leur soutien logistique Muriel Caen,  ont pu mener à bien ces journées d’annonce.

Autour des reliques de Bernadette qui trônaient dans le chœur du Sanctuaire, chaque jour, les nombreux pèlerins, ont accueilli le message de Marie. Les prêtres et les personnes consacrées du diocèse, les retraités, les malades, les familles et les jeunes, toutes celles et ceux qui ont voulu, ont pu le laisser résonner en leur cœur, vivre les sacrements avec une intensité renouvelée, accomplir selon l’invitation de la Sainte Vierge le geste de l’eau « allez boire à la source et vous y laver » et vivre communautairement la vénération des reliques de la petite Bernadette. Tout cela pour retrouver une relation réelle avec le Christ, pour confier les événements heureux comme malheureux, pour devenir témoins lumineux de sa présence et de son amour.

Il était particulièrement frappant d’y voir des pauvres venir dans l’anonymat d’une foule exprimer leur attente devant le Seigneur par l’intercession de Bernadette, pauvre parmi les pauvres.

Comme le dit saint Jean dans son évangile, la présence du Christ au milieu des disciples provoque chez eux une joie intense, « les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur » (Jn 20, 20) : la joie a été la note dominante de ces journées de Livron, joie simple d’être là, en compagnie de Notre-Dame et de sainte Bernadette à l’écoute du Seigneur, afin d’accueillir ses bénédictions comme le signe que, malgré nos défauts et nos infidélités, en ce temps troublé, il ne se détourne pas de nous mais au contraire, il vient nous visiter, il veut nous combler.