11 février : Première apparition de Marie à Bernadette Soubirous
Fête de Notre-Dame de Lourdes
28e Journée mondiale du Malade

Publié le 3 février 2020 - 14:06

Le 11 février, près de 20 000 pèlerins ont commémoré la première apparition de Marie à sainte Bernadette, fêté Notre-Dame de Lourdes et la 28e Journée mondiale du Malade. Une journée instituée par saint Jean-Paul II en 1992, et célébrée pour la première fois à Lourdes le 11 février 1993.

Neuvaine à Notre-Dame de Lourdes du 3 au 11 février

Dire la prière de la neuvaine.
Réciter une dizaine de chapelet.
Invoquer : « Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous ! »
« Sainte Bernadette, priez pour nous ! 
« Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ! »
Messe et communion le 11 février.

La confession est recommandée durant l’octave.

Marie,
Notre-Dame de Lourdes,
Toi qui es apparue dans le creux du rocher de Massabielle
A Bernadette, petite et simple bergère de Bigorre,
Tu lui as apporté la lumière rayonnante de ton sourire,
Le doux et radieux éclat de ta présence.
Tu as tissé avec elle au long des jours une relation
Où tu la regardais comme une personne parle à une personne.
Nous voici devant toi, pauvres nous aussi, et nous te prions humblement.
Donne à ceux qui doutent de découvrir la joie de la confiance,
Donne à ceux qui désespèrent de goûter ta discrète présence.
Marie,
Notre-Dame de Lourdes,
Toi qui as dévoilé à Bernadette ton nom
En disant simplement « Je suis l’Immaculée Conception ».
Fais-nous découvrir la joie du pardon sans cesse offert,
Mets-en nous le désir de l’innocence recouvrée et de la sainteté joyeuse.
Viens en aide aux pécheurs aveuglés.
Tu as donné naissance au Sauveur du monde,
Regarde avec tendresse notre monde splendide et dramatique.
Ouvre en nous les chemins de l’espérance,
Guide-nous vers Celui qui est la Source vive,
Jésus, ton Fils, qui nous apprend à dire
Notre-Père…

11 février 2020 Fête de Notre-Dame de Lourdes
28e Journée Mondiale du Malade

Lundi 10 février
21h : Procession mariale aux flambeaux

Mardi 11 février
10h : Messe internationale à la basilique Saint-Pie X
présidée par Mgr Rino Fisichella
Diffusée en direct sur les télévisions catholiques

15h30 : Chapelet médité à la Grotte
par Mgr Olivier Ribadeau Dumas, recteur du Sanctuaire, en présence des chapelains
Diffusé en direct

16h30 : Adoration et bénédiction des personnes malades à la basilique Saint-Pie X

18h : Chapelet en italien à la Grotte
Diffusé en direct

21h : Procession mariale aux flambeaux

Message du Pape François pour la 28e Journée Mondiale du Malade

« Les premiers évangélisateurs du Sanctuaire de Lourdes sont les malades » Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle Evangélisation, préside la messe internationale

Le mardi 11 février, en la solennité de Notre-Dame de Lourdes, à partir de 10h, en la basilique Saint-Pie X, Mgr Rino Fisichella, préside la messe internationale.
Dans un article paru dans le Bulletin n°343 de l’AMIL (Association Médicale Internationale de Lourdes, Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes), organe officiel du Bureau des Constatations médicales de Lourdes, Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle Evangélisation, a développé à partir de la Lettre apostolique du pape François, Sanctuarium in Ecclesia, une réflexion sur le rôle du Sanctuaire de Lourdes dans la nouvelle évangélisation, en particulier le charisme des personnes malades : « Suivant la parole du Seigneur, nous avons obstinément privilégié tout ce que le monde a refusé, le jugeant inutile et peu efficace. Les malades chroniques, les mourants, les marginalisés, les personnes handicapées et tout ce qui exprime aux yeux du monde le manque d’avenir et d’espoir trouvent l’engagement des chrétiens. Nous avons des exemples qui renvoient avec force à la sainteté des hommes et des femmes qui ont fait de ce programme l’annonce concrète de l’Évangile de Jésus-Christ et le début d’une véritable révolution culturelle. Devant cette sainteté, tous les alibis possibles s’effondrent. L’utopie cède le pas à la crédibilité et la passion pour la vérité et la liberté sont synthétisées dans l’amour offert sans rien demander en retour.
Dans ce cadre, l’assistance précieuse offerte par de nombreux médecins et infirmiers dans le Sanctuaire de Lourdes prend tout son sens en tant que véritable proclamation chrétienne, prenant sérieusement en considération la dignité de chaque personne. Combien cette présence est importante dans la vie du Sanctuaire! Non seulement pour ceux qui y travaillent tous les jours et sont des signes tangibles de cette proximité et de cette assistance, mais aussi pour toutes les réalités associatives qui arrivent au Sanctuaire en tant que pèlerins. À une époque où tout ne semble devenir possible que parce qu’il peut être acheté, il faudrait multiplier les signes montrant que l’amour et la solidarité n’ont pas d’autre prix que l’engagement et le sacrifice personnels. Ce témoignage atteste que la vie personnelle ne se réalise pleinement que lorsqu’elle se pose dans le cadre de la gratuité.
Il affirme également : « (…) les premiers évangélisateurs du Sanctuaire de Lourdes sont vraiment eux : les malades. Ils sont appelés à assumer la conscience et la responsabilité de porter la bonne nouvelle de l’Évangile qui sauve à partir de leur propre condition. Cela n’est pas dépourvu de signification, aussi pour ceux qui les accompagnent et qui les assistent, car cela nous oblige à regarder avec une intensité et un engagement accrus la formation dont chacun ne peut se passer, afin de vivre la beauté de la foi avec une conscience grandissante. Il n’est pas possible de devenir évangélisateur tout d’un coup ni de donner un sens à la souffrance du jour au lendemain. Tout cela nécessite une préparation qui grandit et mûrit avec la foi dans le mystère de la participation active et réelle au mystère du Christ et à la vie de communion avec lui que le baptême nous offre. Cette perspective nous permet de regarder à travers la foi chaque malade qui devient pèlerin, pour saisir la présence du Christ qui demande de l’aide et qui offre en retour son amour salvateur. »