Fratello – 60 moments de grâce

Publié le 18 novembre 2019 - 13:21

En une soixantaine de moments pris sur le vif qui sont autant de tableaux d’une même œuvre, le documentaire de Laurent Jarneau retrace avec sensibilité l’essentiel de ce qui a été vécu durant quatre jours dans la cité mariale à l’occasion du rassemblement Fratello organisé pour la Journée Mondiale des Pauvres (3ème édition) instituée par le pape François. C’est tout simplement beau.

Fratello – 60 moments de grâce

« Vous êtes le trésor de l’Église ! »

Une vidéo a permis de relayer le discours du Pape François qui avait encouragé, quelques semaines plus tôt, les pauvres du monde entier à venir à Lourdes. Il s’est adressé à eux personnellement : « Vous êtes petits, fragiles : vous êtes le trésor de l’Église. J’ai besoin de vous tous, frères et sœurs, vous qui êtes au pied de la croix. »

« La guérison spirituelle est le plus grand miracle »

La Sœur franciscaine Bernadette Moriau, 70e miraculée de Lourdes, a pris la parole : « Dieu se manifeste dans la fragilité. Quelques-uns sont guéris dans leur corps comme moi, mais beaucoup le sont spirituellement. Là est le plus grand miracle. Je rends grâce : le Seigneur fit pour moi des merveilles, saint est son nom. »

« Contemplez-vous les uns les autres ! »

Le recteur du Sanctuaire, Mgr Oliver Ribadeau Dumas, a rappelé que Jésus s’est identifié aux plus petits, aux plus pauvres : « Ayez ce regard contemplatif. Laissez-vous émerveiller, surprendre. Car en vous contemplant les uns les autres, vous découvrirez quelque chose de Dieu. »

Sur les pas de Bernadette

Pour bien comprendre le message de Lourdes, il faut connaître Bernadette Soubirous, la plus pauvre, privilégiée du Ciel. Les pèlerins Fratello ont donc été très nombreux à se rendre au Cachot, la prison désaffectée, insalubre, où la famille Soubirous vivait au moment des apparitions.

« Soyez témoins de Dieu ! »

Le Saint-Père rappelle que Jésus a été offensé, piétiné, humilié, maltraité. Mais Jésus nous a fait le plus beau cadeau, sa Mère. Le Pape François demande à chacun de la prier, de « se blottir contre elle ». A Lourdes, chacun a pu se confier devant la Grotte de Massabielle, et déposer son fardeau aux pieds de Marie, qui, rappelle le Pape, est « la porte de l’Église grande ouverte ». Suivant toujours les recommandations pontificales : « Marie nous donne Jésus et nous conduit à Lui », ils ont été très nombreux à recevoir le sacrement de la réconciliation, l’eucharistie et à faire adoration. Ainsi, remplis de forces nouvelles, ils ont pu réchauffer leur cœur avec les paroles du Pape : « A votre retour, ne partez pas comme vous êtes venus. Soyez témoins de l’Amour de Dieu. Dites au monde quel est votre trésor : Jésus. »